DÉJÀ SEPTEMBRE

Avec la reprise du travail, des cours, des activités… la rentrée est parfois éprouvante mentalement et physiquement.
Alors, une rentrée bien-être en douceur : c’est l’objectif à se fixer en ce mois de septembre.
Pour garder le bénéfice des vacances et attaquer cette période sereinement, avez-vous pensé aux pouvoirs subtils des hydrolats ?
Ils sont parfumés et possèdent des vertus, c’est parfait pour mêler l’utile à l’agréable !
Voici une sélection de 3 hydrolats qui vous aideront à améliorer votre bien-être : hydrolat de thym, hydrolat de verveine odorante et hydrolat de fleur d’oranger.
Et pour vous accompagner tout au long de la journée, 3 flacons à remplir dans une petite trousse toute douce.

Un petit programme bien-être à mettre en place sur la journée.

1- Le matin : Se réveiller et se sentir plein d’énergie.

Prendre 2 cuillères à café d’hydrolat de Thym doux à linalol dans une tasse d’eau tiède ou chaude

2- Le midi : Après le repas, garder la forme et éviter le petit coup de fatigue.

Prendre 2 cuillères à café d’hydrolat de Verveine odorante dans une tasse d’eau chaude. Cela permettra de finir le repas sur une note agréable et favoriser une bonne digestion.

3- Le soir : Après le repas, préparer son sommeil.

Prendre 2 cuillères à café d’hydrolat de fleur d’oranger dans une tasse d’eau chaude ou tiède.

Cette rentrée « bien-être » met aussi l’accent sur les soins du corps.
Retrouvez les bienfaits de ces 3 hydrolats en utilisation sur la peau dans les fiches plantes de chacun.

Les informations sur les hydrolats disponibles sur le site Plantarum sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles représentent la synthèse de différents ouvrages de référence en matière d’aromathérapie.
En aucun cas ces informations et conseils proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Plantarum se dégage de toute resp
onsabilité en cas de mauvaise interprétation ou d’automédication inappropriée.